L’empereur et les Brigands

Napoléon et les Brigands de la Vendée

Une pièce de Guillaume Bernard et Corentin Stemler

« L’empereur et les Brigands » a pour ambition d’être, « en même temps »…, une œuvre littéraire et une évocation historique confrontant Napoléon Ier à un autre personnage, Le Lecteur, qui peut être interprété aussi bien comme sa conscience que comme le jugement de l’Histoire. Tour à tous, ils accusent et ils plaident ; parfois, ils s’accordent.

Cet essai de dialogue aborde délibérément l’essentiel des événements de la vie de celui qui fut successivement citoyen-général, puis Premier consul de la République et, enfin, Empereur des Français. Cela favorise la variété des sujets abordés et permet d’aiguiser l’intérêt du lecteur-spectateur qui connaît déjà, peu ou prou, l’un ou l’autre des aspects du mythe doré ou de la légende noire.

Cependant, il privilégie un angle narratif et dialectique particulier : le positionnement pratique et idéologique de Napoléon vis-à-vis des « Brigands » de la Vendée.

En effet, Napoléon a, par la paix religieuse, mis réellement fin aux guerres de l’Ouest, ce que ni la Convention thermidorienne ni le Directoire n’avaient réussi à faire avant lui. En outre, il indemnisa et chercha à reconstruire le territoire de la Vendée militaire. Mais, au fond, que pensait-il des idéaux de la rébellion vendéenne ? Et quelle était sa propre motivation ?

Deux cents ans après la mort, survenue en 1821, de l’un des plus grands chefs de l’État que la France ait connu, cette pièce est une manière de panser les blessures du passé pour penser plus sereinement l’avenir.

 

L’empereur et les Brigands sera en tournée au printemps 2022.